Retrouver du souffle

Chaude journée printanière. Il y a des soleils dans la pelouse. La nature se réveille depuis plusieurs semaines et moi j’ai sommeil. Est-ce dû à la différence de température trop importante ? A un rythme de vie déstructuré ? Au passage à l’horaire d’été qui nous éloigne de deux heures de l’heure solaire ? Est-ce dû à des remous en profondeur ? Un peu de tout ça.

J’ai un manque certain d’énergie. Il serait peut-être bon pour moi de prendre des vitamines.
Mouais.
Et pourquoi ne pas adapter ma vie à mon rythme intérieur ? « Veuillez excuser mes absences et mon manque d’activité, je suis en mode apathique. »
C’est embêtant pour la vie sociale…

Besoin de m’oxygéner peut-être. Je ne dis pas partir quelque part pour voir si l’herbe est plus verte. Elle est chouette celle d’ici, parsemée de pâquerettes et de fleurs de pissenlits, avec des primevères, des violettes et des coucous dans les coins.
Je pense juste respirer à pleins poumons, ce que je ne fais généralement pas. C’est dingue comme les choses de base auxquelles on ne prête pas attention sont pourtant tellement précieuses et essentielles.

Et donc prendre une grande bouffée d’air.

Respirer pleinement pour me reconnecter à mon corps car c’est lui qui me garantit que je suis bien là, ici et maintenant (comme l’explique Jean-Jacques Crèvecœur dans l’étape 2 de « Je prends soin de ma vie en 10 étapes » ). Et c’est quand même mieux de se sentir dans le moment présent que d’être en apnée dans une nébuleuse de pensées.

Constat du jour : respirer à pleins poumons est plus dynamisant qu’une tasse de café. Ce serait bien que je m’en rappelle…
Il suffirait que je répète l’exercice.
Je les connais les bénéfices de la respiration en conscience, après avoir lu Respiration essentielles de Thich Nhat Hanh (mais peut-être que je devrais le relire), après avoir eu l’occasion d’assister à une conférence au sujet de la cohérence cardiaque qui consiste à respirer sur un rythme particulier, pour être en alignement (des infos ). Je connais les bénéfices d’une bonne respiration pour le chant. Ça ne m’empêche pas de ne pas respirer dans mon quotidien !

Pourtant, le souffle c’est la vie.
De l’air que j’inspire, l’oxygène va nourrir et vivifier l’ensemble de mes cellules (pour le dire vite).
Il y a des années, j’avais acheté une carte postale de calligraphie chinoise dont j’aimais le mouvement du tracé.
Qi
Energie, souffle est-il écrit au dos.
A l’époque je ne savais rien du qi.
J’ai retrouvé cette carte il y a quelques jours en cherchant autre chose. J’ai eu envie de la mettre en évidence sur la cheminée, entre une pierre (dont j’ai oublié le nom…) et une sculpture de danseuse.
Pour faire passer le message.

Peut-être qu’il passerait mieux avec moins de choses qui parasitent autour. Pas les divers bibelots qui décorent les meubles, non, mais tout ce bazar qui envahit de plus en plus le salon : piles de livres (en cours ou à lire), de cahiers, de magazines…

Finalement, est-ce que ce ne serait pas cet amoncellement qui me plombe aussi ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s