Je métal

Mardi 7 juillet 2015, je me terre à la cave pour échapper au soleil de plomb. Le bazar autour de moi me rappelle les travaux suspendus à l’étage. Sans m’émouvoir : il fait trop chaud pour que je m’active. Je préfère m’économiser. Prendre le frais et du recul. D’autant plus casanière que la journée est caniculaire.
Installée sur un clic-clac,
Au milieu de tout un bric-à-brac
J’écris sur un cahier
Le brouillon de mon billet.
Les vers ne sont pas vraiment volontaires. Ils viennent comme un appel à jouer avec les rimes de hasard du dernier numéro des Papous dans la tête de la saison.

Oui, oui, oui. Après. Je n’oublie pas. Une chose après l’autre.

L’idée m’a traversé l’esprit de partager un texte de l’été 2009, une tranche de vie à la langueur proche de celle du jour. Seulement, jeudi dernier, j’ai fait un lien que j’avais très envie d’explorer.
Retrouvant mon agenda sur la table à repasser alors que je le cherchais partout ailleurs (c’est-à-dire à un endroit plus commun pour un agenda : comme mon sac à main ou la table, encombrée, du salon) je me suis fait cette réflexion : « je m’étale » qu’une fulgurance lacanienne m’a fait décoder en « je métal » .

Ben oui. Evidemment.
Non que je sois une adepte de Iron Maiden ou Metallica, mais parce que j’ai une grande part de métal dans mon thème énergétique.

Comme certain-es le savent et d’autres pas, le thème énergétique s’apparente à la structure de la personne à sa naissance dans une approche énergétique chinoise. Je cite l’explication que donne Marie-Pierre Dillenseger dans un entretien sur le site de l’INREES :

L’idée est qu’à chacune des quatre données temporelles de naissance (l’année, le mois, le jour et l’heure) sont associées des qualités énergétiques. Et ces qualité énergétiques se décodent par des combinaisons des 12 animaux du zodiaque chinois (rat, boeuf, tigre, lapin, dragon, serpent, cheval, chèvre, singe, coq, chien, cochon) et des 5 éléments (bois, feu, terre, métal, eau).

J’ai eu l’occasion de suivre avec grand intérêt un atelier en la matière il y a un peu plus d’un an maintenant. L’énoncé des caractéristiques correspondant à chaque élément a fait plusieurs fois résonner ces mots dans ma tête « ah d’accord ! C’est pour ça… » Cet atelier a vraiment été révélateur.

Et donc, proportionnellement, le métal représente près de la moitié d’un camembert dans mon thème, ce qui fait beaucoup par rapport aux quatre autres éléments.

Qui dit métal peut dire armure. Armure qui protège et isole.

5-nono44(Euh non, non, je ne suis pas sur le point de me transformer en cyberwoman)

C’est un peu comme une bulle, une armure.
En plus lourd. En moins transparent.

Qui dit métal, dit aussi épée. Eh eh ! Tranchée par l’épée l’armure devient art mûr (il en aura mis du temps à mûrir !). Voilà, le mouvement libéré, youpi ! Euh, oui, doucement les mouvements, il fait encore chaud sous le soleil et puis ça tape sous le crâne. Pffffffiou.

Le plomb est un métal. L’or en est un autre.
J’aime bien l’idée (qui n’est pas de moi mais que je fais mienne) d’être l’alchimiste de ma vie qui va transformer son plomb en or.

Une réflexion sur “Je métal

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s