Inspiration de la lune

J’ai titré mon premier brouillon « inspiration sous la lune ». Je l’ai corrigé en « inspiration sur la lune » et voilà que me vient sous les doigts « inspiration de la lune » . Peut-être que je vais finir en « inspiration lunaire » ? Non, je ne vais pas passer des lunes sur le choix définitif du titre, je suis déjà assez à la bourre. Bref.

On en apprend tous les jours.

J’ai toujours associé la pleine lune au soir de la date indiquée dans le calendrier, partant du principe que ce qui précède le lever du soleil appartient à la veille. Dimanche dernier, à l’annonce de la pleine lune rouge sang à venir, j’ai pris conscience que lundi commençait aux douze coups de minuit passés et que la pleine lune du 28 septembre avait lieu dans la nuit du 27 au 28 et pas celle du 28 au 29. Ça n’a l’air de rien, mais mine de rien, ça a provoqué un petit bouleversement dans mon univers de croyances.

A la question « est-ce que je mets le réveil plus tôt pour assister à l’éclipse ? » j’ai étonnamment répondu : « oui ! ». Etonnamment, parce que je n’ai pas pour habitude de faire sonner le réveil au milieu de la nuit. C’est déjà bien assez difficile quand je suis obligée à cause du boulot. Combien de fois ai-je pensé que ce n’était pas humain de devoir se lever plus tôt que le soleil ! Effet de l’énergie particulière de la pleine lune, lundi matin, à cinq heures, j’étais debout et dehors à contempler le phénomène qui ne devrait pas se reproduire avant… longtemps. Sauf que ce n’est pas la première fois qu’un événement exceptionnel de ce genre est annoncé par les médias.

Je me rappelle d’un phénomène spectaculaire de lune rouge annoncé aux infos du soir en juin 2011 lors d’un séjour aux Saintes Maries de la Mer. Ma tante m’avait conduite jusque sur une esplanade pour observer le magnifique spectacle. Nous nous étions fait dévorer par les moustiques sous une lune que nous n’avons jamais vu virer au rouge.

Lundi matin, par contre, la lune était bien éclipsée en rouge sombre, au point que je l’ai d’abord imaginée disparue sous un voile nuageux. Mais non, elle était bien là, dans un coin du ciel au-dessus du toit. Il faisait trop sombre pour songer faire une photo, mais c’était sans importance : ce qui importait, c’était de vivre ce moment.

Je me suis demandée ce que pourrait m’inspirer la lune, si je prenais la plume. Je l’apprendrai une autre fois, parce que si j’avais déjà décidé de faire de la pleine lune l’objet de cette chronique (retardée de quelques jours…), je ne me suis pas centrée sur cette énergie-là à ce moment-là. Je me suis laissée entraîner par les bruits de la journée à suivre. On ne se refait pas, on évolue cependant. Et les choses changent, et les morceaux de texte s’articulent plus ou moins bien…

Donc, après les bruits de la vie qu’on appelle active mais dans laquelle ne se loge pas toujours l’essentiel, quelques notes de musique. Un air dans la tête. De la lune à son rendez-vous avec le soleil, il n’y a qu’un pas.
De danse.

Le soleil a rendez-vous avec la lune
Mais la lune n’est pas là et le soleil l’attend

Pour le coup, lundi, à cinq heures, la lune était bien là et le soleil, lui, de l’autre côté de la terre. Là, où je voulais en venir, c’est sur cette histoire de rendez-vous entre le soleil et la lune. Une vieille histoire, un thème récurrent dans les chansons traditionnelles, l’expression d’une rencontre impossible. Un exemple parmi d’autres dans ce « Rossignolet joli »

Apporte-moi la lune le soleil à la main
La chose est impossible, la belle le sait bien
[Chansons populaires comtoises — Garneret et Culot]

Impossible, vraiment ? Pas tout à fait à en croire cette chanson-ci : « Dans Paris y a-t’une brune »

C’est le soleil et la lune
qui brillent au fond de l’eau
[Claudius Servettaz — Savoie — Cruseilles]

Le soleil et la lune réunis au fond de l’eau, c’est beau.
Une belle image, un tableau éblouissant, tellement qu’il est impossible à reproduire.
Cette chronique restera définitivement sans illustration.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s