Je préfère la lune et le chardon au ballon rond

Il y a d’abord eu la Marseillaise. Ah, un match de foot et dans le voisinage on soutient avec ferveur l’équipe de France. Bon. J’ai mis un CD et fermé la porte-fenêtre.

Quand je suis allée arroser les fleurs dehors, j’ai entendu des acclamations. Tiens, ils viennent de marquer. Relevant la tête, j’ai aperçu la lune dans le coucher de soleil. Spectacle autrement plus plaisant pour moi. Juste un sourire au-dessus des nuages roses. Je suis allée chercher mon appareil photo.

160707_Lune

Et puis voilà l’heure de me mettre au lit parce que je me levais tôt ce matin. Perfide, j’ai souhaité que la France perde le match pour espérer pouvoir m’endormir tranquillement. Mais ils ont gagné. Aux acclamations : « on est en finale, on est en finale, on est, on est, on est en finale ! » j’ai répondu : « et on s’en fout, et on s’en fout, et on s’en fout ! »

Après, il y a eu les klaxons. J’étais effondrée. Sérieusement, comment peut-on s’enflammer pour la victoire de l’équipe millionnaire de France dans le contexte politique actuel ? Alors que l’UEFA est exonérée d’impôts pour l’organisation de la compétition. Alors que le gouvernement passe en force sa loi travail qui ramène les salarié-es au XIXe siècle. Alors que l’idéologie néo-libérale gangrène l’hôpital, l’école et détruit les services publics. Alors qu’il y a à se demander si nous pouvons encore être considérés comme des citoyen-nes ou seulement comme des bêtes de somme.

Du pain (industriel), des jeux, c’est bien assez pour les gueux !

Ça sent la fin de civilisation, moi j’dis !

 Je m’emballe, je m’énerve, tout en sachant que ça ne sert à rien (et c’est encore plus énervant).

Respiration.

Bouddha… euh, non, Gandhi a dit : « sois le changement que tu veux voir dans le monde. »

Ok. Donc. D’abord : arrêter de juger. Déjà, je ne juge pas les herbes mauvaises. Je laisse pousser, par curiosité et pour admirer les fleurs. Cette année, j’ai laissé pousser un énorme chardon à côté du romarin. Hier, j’ai observé qu’il n’était plus tout vert, mais qu’une boule violette avait éclos. Oh ! Beauté de la nature ! Piqûre d’émerveillement, si je puis dire.

160708_FleurChardon3LPR

Et pour en revenir aux voisins : ils peuvent mettre des drapeaux aux fenêtres si ça leur plaît, ils on le droit d’être contents de la victoire de l’équipe de France (juste, ne faites pas trop de bruit, je voudrais pouvoir dormir…).

Au sujet de la société… Je m’en sens de plus en plus déconnectée. J’ai fait un pas de côté.

Les choses sont telles qu’elles sont.

Déprimantes…

Mais non ! Pas que !
Il y a des faits et des conséquences. Comme le répète le vieux fermier chinois du XIXe siècle (dont Jean-Jacques Crèvecœur raconte l’histoire dans cette vidéo) : « est-ce bien, est-ce mal, je n’en sais rien, je ne connais pas la fin de l’histoire. »

Par contre je veux bien apporter y mon paragraphe à cette histoire.

Une réflexion sur “Je préfère la lune et le chardon au ballon rond

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s