Doutes

[Défi une pastille par jour 96/100]

Il y a doute et doute…

Il y a le doute perturbant de l’impression sourde d’avoir oublié quelque chose… Celui des questions qu’on se pose parce qu’on n’a pas toujours la tête à ce qu’on fait : « est-ce que j’ai laissé la fenêtre ouverte pour les chats ? » , et qui peut devenir carrément angoissant : « Est-ce que j’ai vraiment coupé le feu sous la  casserole avant de partir ? » .

Il y a le doute du manque de confiance en soi…

Il y a la tendre chanson d’Anne Sylvestre qui aime les gens qui doutent.

Et puis il y a le doute fondamental, celui qui relativise toute affirmation présentée comme Vérité, parce que cette vérité d’aujourd’hui n’est pas celle d’hier et ne sera pas celle de demain. C’est le doute de l’humilité qui reconnait qu’on ne sait pas, parce qu’on est, de fait, minuscule à l’échelle de l’univers. C’est le doute au-dessus des croyances, celui d’Hypathie, philosophe et astronome grecque du IVe siècle,  dans Agora, film d’Alejandro Amenabar (2009) que j’ai découvert lors de sa diffusion à la télévision grâce à sa présentation dans Télérama qui le définit comme « péplum féministe » .

Bref, je doute donc je suis.

Publicités

Une réflexion sur “Doutes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s