Patchwork 6/30

Comme la vie peut être simple et fluide… J’avais imaginé suivre le courant d’un joyeux ruisseau, mais quatre-vingt-dix minutes je n’ai pas. Alors j’ai décidé de les diviser par dix pour les transformer en œuf… Euh, neuf minutes pour retranscrire un quatrain surgi à l’heure de clore mon poste.

Parce que je suis gauchère
Je compte à l’envers
Et je retombe sur mes pattes
Comme le ferait une chatte

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s