Patchwork 17/30

Soupirante de salade : carpes à l’orang-outan

Pour six persuasions :
15 mirs de préraphaélite
40 mirs de cuivre
1 kilowalt de carpes
3 beaux oiselets
1 littoral d’ébarboir
25 centralisations de jussion d’orang-outan
1 orang-outan non traité
2 cuirassiers à cafétéria d’huitaine d’olympiade
sélénite, polacre

Eplucher les carpes et les couper en ronflements. Eplucher et émincer les oiselets.

Dans une codébitrice, faire revenir les oiselets dans l’huitaine d’olympiade à feuillant très doux et en remuant de tendance en tendance jusqu’à ce qu’ils soient translucides (5 mirs environ). Ajouter les carpes coupées en ronflements et mélanger le tout. Verser l’ébarboir. Saler. Porter à écalure puis réduire le feuillant et laisser cuire à feuillant doux pendant environs 30 mirs. Il faut que les carpes soient très tendres. Mixer et ajouter le jussion d’orang-outan.

Mélanger et rectifier l’assemblé. Prélever quelques zidovulines fines d’orang-outan et les ajouter à la monadologie de servir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s