Patchwork 28/30

Chère Causette,

Nous sommes le 28 novembre et je viens tout juste d’entamer la lecture de ton dernier numéro, celui de ce mois je veux dire, parce que j’espère bien qu’il y aura un numéro 84 en décembre et encore d’autres numéros en 2018 et même en 2019 pour nous raconter le parcours d’Adèle Lemercier aux championnats du monde de tonte de moutons.

Je ne savais pas que tu étais « à moins d’un doigt de mettre la clé sous la porte » comme tu le signales dans ton édito. Je savais ta situation délicate, mais pas à ce point. Tu vas peut-être me trouver déconnectée et tu auras raison. Je suis à l’ouest comme on dit, ou plutôt, dépassée… Non. Disons, qu’à force d’être dépassée, j’ai fini par accepter de ne plus courir après le temps et de suivre, sans scrupules (ou presque), mon propre rythme qui est plus proche de celui de l’escargot que de celui de Bip Bip. Et donc, parce que dans la vie, on ne peut pas tout faire, je t’avoue que si je n’étais pas abonnée, je n’irais pas t’acheter chez le marchand de journaux — du reste, ça fait une éternité que je ne me suis pas rendue chez un marchand de journaux — même si je savoure chacun de tes articles, chaque fois que je prends le temps de te lire. D’ailleurs, je me dis que je devrais le faire plus souvent.

Bref, quoi qu’il en soit, j’ai renouvelé mon abonnement qui arrivait à échéance, il y a quelques semaines, dès que j’ai reçu ton courriel… Enfin, dès que j’ai reçu ton numéro de novembre, parce que je pensais te retourner le coupon qu’on trouve habituellement en fin de magazine, mais comme il n’y en avait pas cette fois, je me suis résolue à chercher à comprendre comment ça fonctionnait sur ta boutique sur la toile. Dans la foulée, j’ai effectué un don défiscalisé à Presse et Pluralisme. J’espère que je ne l’ai pas fait trop tard… J’espère que tu as reçu suffisamment de soutiens. Ce serait moche que tu disparaisses.

Nous sommes le 28 novembre, donc j’imagine que le numéro de décembre est bien avancé… Il me suffirait d’un clic pour savoir où tu en es, seulement à l’heure où j’écris, je n’ai pas encore allumé l’ordinateur. Je crois que je vais le faire maintenant, pour prendre de tes nouvelles.

Message du 17 novembre sur ton mur :

Chères donatrices, chers donateurs, chers vous qui avez relayé notre appel aux dons : MERCI !

Grâce à votre mobilisation et à votre générosité, Causette a reçu 105 264,65 € euros de dons (26 912,05 € sur la cagnotte Leetchi et 78 252,60 € via Presse et Pluralisme). Même si nous connaissions depuis la naissance de Causette votre engagement pour une presse libre qui défende les valeurs d’égalité entre les femmes et les hommes, cet immense élan de générosité nous a ému.es et sacrément aidé.es.

Nous sommes ravi.es de vous annoncer aujourd’hui que cette somme conséquente nous permet de vous concocter le numéro de décembre. Cependant, comme nous vous l’avions annoncé, le sauvetage de Causette ne peut pas reposer seulement sur les épaules de notre lectorat.

Nos démarches pour pérenniser le titre se poursuivent et croyez bien que nous sommes pleinement engagé.es dans l’action, comme on dit dans le milieu de l’ovalie. Bien sûr, cela prend un peu de temps… Mais nous mettons tout en œuvre pour parvenir à sauver ce magazine et les valeurs qu’il prône le plus vite possible, et vous tiendrons à nouveau informé.es dès que la situation sera stabilisée.

Encore une fois, merci à vous pour ce soutien merveilleux et à très vite en kiosques ou dans vos boîtes à lettres.
Avec beaucoup de reconnaissance,
Causette

Youpi ! Je souhaite de tout cœur que tu trouves la solution pérenne pour te sauver.

A la semaine prochaine dans ma boite aux lettres !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s