Joyeux noël

Je me rappelle très bien les différents projets d’écriture que j’avais en tête début décembre. C’est comme si c’était hier… D’autres sont venus se greffer ensuite, notés dans mon cahier, pour ne pas oublier. Des promesses de textes… Et nous voilà déjà rendus au 25 décembre ! Oh comment est-ce possible ? Serais-je tombée dans une faille temporelle ? Un accélérateur du temps ? Bref.

Mon coming out, ma réflexion-interrogation sur la littérature, le récit au sujet de mon sapin tubulaire, ce sera pour l’année prochaine, ou pas (parce que je me demande si c’est bien raisonnable de dévoiler ainsi des projets encore dans l’œuf). Quoi qu’il en soit, sans plus tarder, je vous partage les seuls mots qui vaillent aujourd’hui :

Joyeux Noël

Enchanteur, si ce n’est en chansons

IMG_1570

Liste tout doux

S’accorder le temps de souffler
S’accorder un temps de repos
S’accorder le temps d’un soupir
S’accorder un temps de répit
S’accorder le temps d’une pause
S’accorder un temps sans horloge
S’accorder le temps d’une respiration
S’accorder un temps hors du temps
S’accorder le temps de rêver
S’accorder un temps pour soi
S’accorder du temps
S’accorder au temps présent

Une étoffe de 126 X 128,5

De trois mots à une page pleine (jusqu’à huit cent quatorze mots) par jour, j’ai participé à ma façon au mois de l’écriture. Ça n’a pas été facile tous les jours, l’enthousiasme du début s’étant quelque peu émoussé et le projet initial — quatre-vingt dix minutes d’écriture quotidienne, partir chaque jour des derniers mots de la veille — s’étant perdu en cours de route, j’ai plongé dans mes archives et fait appel à des jeux littéraires quand je peinais, faute d’une vraie disponibilité… Parce que finalement, écrire n’aura pas été mon activité principale de ce mois de novembre, la vie m’ayant proposé des inattendus. De chouettes inattendus, mais perturbants et déstabilisants parce que totalement imprévus.

N’empêche, me voilà avec un patchwork de textes divers et variés, dont certains à retravailler, d’autres à peaufiner, d’autres encore à aboutir. De quoi bien occuper ce mois de décembre, à condition que je me réserve les plages horaires nécessaires.

IMG_1526
Patchwork de novembre*

* Deux remarques : d’abord, une fois que j’ai eu bien étalé toutes mes feuilles au sol, je me suis dit qu’il devait sans doute exister un moyen informatique de présenter, élégamment, trente pages en couleur… Ensuite, je me suis dit que ce serait sympa une vraie couverture brodée de textes, courts, genre petits poèmes ou citations…