Chanson pour un marinier

Plainte de la corne de brume
Une gorgée d’amertume
Tasse de café qui fume
Souvenir sous la plume

Sous les tempes un feu de brousse
Nuit à partager des mousses
Sous le charme de ta frimousse
Piégée par tes regards en douce

Je me souviens de tes bisous
Sur la joue dans le cou
Je me souviens de tes baisers
Au creux de mon décolleté

Peau tactile à peine effleurée
Tataouiner collés-serré
Abandonnée hypnotisée
Se laisser embraser

Déambuler en ballerine
Tanguer entre voile et boulines
Me retrouver dans ta cabine
A jouer les chattes câlines

Je me souviens de tes bisous
Sur la joue dans le cou
Je me souviens de tes baisers
Au creux de mon décolleté

Lumière du matin d’hiver
Après ton départ en mer
J’ai la tête à l’envers
J’ai le cœur en jachère

J’ai l’espérance folle un peu
Que tu reviennes en ces lieux
Un jour prochain peut-être deux
Que tu reviennes je le veux

Je me souviens de tes bisous
Sur la joue dans le cou
Je me souviens de tes baisers
Au creux de mon décolleté

Sur les rochers l’écume légère
Vouloir y croire à quoi ça sert
A l’ombre des ombellifères
Un farfadet me considère

Sourire qui prête à confidence
Rêve éveillé quand j’y repense
Mais si l’amour est une errance
La vie n’est rien sans espérance

J’ai le goût de tes bisous
Tellement doux tellement fous
J’ai le goût de tes baisers
Mon beau marinier

[2004 — à partir des 10 mots de la neuvième semaine de la langue française : amertume, farfadet, brousse, déambuler, bouline, lumière, tactile, ombellifère, tataouiner, espérance]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s