Vers en action

Tête lourde, comme engluée.
Energie en berne, corps endormi.
Regarder les chats jouer
Assise en tailleur sur le tapis.

Manger des pistaches par poignées
En attendant que le sol ait séché.

Rester par terre bien au-delà.
S’interroger : dans cet état
Comment passer à l’action ?
Laquelle ? Serait la première question,
Me rappelle une petite voix,
N’aurais-tu pas trop de choses en tête ?
Ah, une énième histoire de choix…
Eh oui, lâche-toi donc les baskets !

Passer à l’action ce n’est pas faire tout.
On peut le traduire par : écrire des vers…
Être en mouvement, en avoir le goût,
Opter pour ce qui rend la vie légère.

Accorde-toi la joie de vivre
Libre, comme l’a chanté Higelin.
Tête en l’air, bras ouverts, ivre
D’amour, et danse sur le chemin.

J’ai demandé des vers

J’ai demandé un vers à Prévert
Il m’a donné rendez-vous au printemps
Avec Desnos à bord d’une montgolfière
Pour aller prendre l’air du temps

J’ai demandé un vers à Baudelaire
Ce n’était pas le bon moment
Je suis revenue en arrière
Sur la pointe des pieds, doucement

J’ai demandé un vers à Hugo
Il m’a emmenée à Guernesey
Et dit :  » choisis sur le bureau
Vas-y prends celui qui te plait. »

J’ai demandé un vers à Aragon
Il m’a souri timidement
Et gentiment dit non
C’est à moi de trouver la rime maintenant.