Journal (10)

11 juin

J’ai trop mangé hier soir, je me sens lourde dans l’estomac. Ça change d’être lourde dans la tête… Hi hi hi. Hier, j’ai appris via Facebook que L. avait eu un accident de voiture. Elle a plusieurs fractures et est à l’hôpital. Je ne sais pas pour combien de temps. Je ne sais pas si j’irai la voir là-bas. Faut que je me renseigne auprès de L., N. ou des tontons.

Cette nuit, j’ai rêvé que P. montait un nouveau spectacle avec l’atelier chant dans lequel j’avais un rôle à parler. Il me donnait des papiers avec des phrases, mais sans texte structuré j’étais incapable de déclamer quelque chose. Je n’avais pas tous les éléments, je ne savais pas ce que je devais dire. C’était juste la première ébauche, une mise en place.

Coup de barre de… Dix heures. Quoi ! Déjà ! Je suis debout depuis près d’une heure. J’ai commencé par faire tourner une machine et j’ai recopié les principes de base de Libérez votre créativité à lire matin et soir (j’ai un peu zappé les premiers jours) en remplaçant Dieu par Qi parce qu’en tant qu’athée je ne peux pas dire que la créativité est le don de Dieu ou qu’ouvrir les voies de notre créativité au Créateur blablabla… Ma « divinité » (si je puis employer ce terme) c’est mon lien d’harmonie avec ce qui m’entoure, avec la nature, avec la vie. Pas de créateur supérieur, juste le souffle de vie qui nous traverse. L’énergie vitale. Oh, les voisins font du bruit, ça me déconcentre. Qui est-ce qui taille quoi ? Coupez le moteur ! Il me saoule vraiment ce bruit. Chut ! La série sur le silence d’ « une autre jour est possible » est bien terminée… Non, mais sérieux, compte-tenu de la surface des jardins, on n’a franchement pas besoin d’outils motorisés ! Pfffff…

Je crois pas que je vais déjeuner ce matin. Juste boire un thé ou une infusion. Je me demande si je ne vais pas étirer les semaines de Libérez votre créativité sur dix jours… J’ai pu constater que sur deux semaines ce n’était pas valable : je n’ai rien fait en deuxième semaine. Une semaine c’est court, ça passe vite et depuis que j’ai lu la semaine deux et fait quelques exercices dans la foulée, je n’ai plus repris le manuel. Oui, je peux l’appeler manuel ce livre. Je crois qu’il y avait un exercice par rapport aux pages du matin. Ah oui, voilà. En fait, il y a truc qui cloche. « Ecrivez trois affirmations choisies cinq fois par jour dans vos pages du matin. » Comment ça cinq fois par jour dans les pages du matin ? Bon, déjà je n’avais pas poussé loin cet exercice d’affirmations. Je consulte la liste, et choisis trois affirmations :
Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée.
Moi, La Petite Rosette, j’ai la compétence et suffisamment de persévérance pour écrire un roman.
Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent.
L’idée ce serait de les recopier cinq fois ? Euh, j’ai plus assez de lignes. Bon, je vais dire que je le ferai demain. Peut-être. Si j’y pense au début. Si je n’ai pas autre chose à écrire… De ce côté-là, pas trop de soucis, il est rare que je sois inspirée d’entrée de jeu et que j’écrive trois pages sans m’arrêter. Ah mais on ne sait jamais après une soirée Constellations… Je me demande combien de temps il faut pour aller à Dolomieu…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s