Journal (11)

12 juin

Il est midi. J’ai commencé par un petit-déjeuner copieux. Oh ce que ça fait du bien de manger ! D’avoir faim ! Miam. J’ai l’impression de revivre depuis hier soir. Youhou ! Bon, allez, je fais l’exercice 6 de la semaine 2 de Libérez votre créativité.

Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent.
Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée. Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée. Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée. Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée. Moi, La Petite Rosette, je suis poète inspirée.
Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste.

Bon, là, j’ai un peu l’impression d’un exercice de punition : vous me copierez cent fois. Mais, je l’ai fait et après coup c’est quand même libérateur. Sous la forme d’une punition, c’est un exercice libérateur. Et maintenant ? Ben, je sais pas.

J’ai un peu froid. Je me dis que je devrais fermer la porte-fenêtre. Je me le dis, mais je ne le fais pas. Besoin d’air. Il a plu trois gouttes. Le temps que je mette la plante grasse sur la terrasse. Ça ne va pas lui suffire trois gouttes. Dans un sens j’aimerais bien qu’il pleuve encore cet après-midi, ça me ferait une excuse pour ne pas arracher les herbes. Ouaich, peu importe. Le programme d’aujourd’hui c’est de repartir dans l’Académie de la Vie en Mouvement. Je me suis assez arrêtée. Intro du module 6 et étape 60. Et pour le repas de midi que je vais prendre plus tard (genre à l’heure du goûter ?) ? Alors là, je verrai bien. Au plus rapide, je ferai des pâtes et puis voilà. Mais là je viens de manger. J’ai l’estomac qui digère gentiment. Tout va bien. Un plateau de fromage à l’heure du goûter ? A voir. Pourquoi pas.

Pas envie de raconter dans le détail la soirée constellation, mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Un grand, énorme merci à D. En plus j’ai découvert un lieu magnifique à Dolomieu. Le couple qui s’en occupe donne des cours de tango. J’avais déjà vu leur plaquette dans des salons bien-être. Il me laisse perplexe cet atelier de tango. Sauf que M. sait rendre le concept intéressant quand elle en parle : danser d’âme à âme, de cœur à cœur avec son partenaire. Etre dans la sensation, plutôt que dans la technique (la technique, on a besoin de l’apprendre pour l’oublier après). C’est beau. Personnellement, je danse avec la musique. Pour en venir à danser avec un partenaire, je crois que je vais avoir besoin de plusieurs constellations encore ! N’empêche, J. qui pratique la réflexologie plantaire tout en recevant et délivrant des messages, m’a dit qu’il serait bon pour moi de danser, c’est-à-dire de prendre des cours. Non, parce que la danse dans mon salon ne va pas suffire à m’incarner pleinement. Donc un cours pour passer de « je danse avec la musique » à « je danse avec mon corps » (dans les sensations de mon corps), étape intermédiaire avant de danser avec un partenaire… Mouais, pour beaucoup, beaucoup plus tard.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s