Journal (12)

13 juin

J’irais au bout de mes rêves… C’est-à-dire que je dors beaucoup.
Où j’en suis de ma créativité ? De l’énergie créative qui me traverse ? Ben, peut-être qu’elle me traverse comme ça, pouf ! Disparue. Par contre, elle ne circule pas.
Allez, les trois affirmations.

Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste. Moi, La Petite Rosette, je suis artiste.
Moi, La Petite Rosette, je suis capable de me donner sur scène. Moi, La Petite Rosette, je suis capable de me donner sur scène. Moi, La Petite Rosette, je suis capable de me donner sur scène. Moi, La Petite Rosette, je suis capable de me donner sur scène. Moi, La Petite Rosette, je suis capable de me donner sur scène.
Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent. Moi, La Petite Rosette, j’ai du talent.

Par contre, je ne sais pas si je dois me donner la permission de dormir longtemps ou si je dois mettre le réveil… Je crois que ce serait préférable de me donner la permission de me lever tard sans jugement.
Ce matin, j’aurais bien voulu me lever plus tôt, mais je n’en avais pas l’énergie. J’étais bien dans mon lit, même si mon hémisphère gauche me disait qu’il faisait jour, qu’il était temps de me lever, que j’avais des choses à faire, qu’il allait falloir que je rappelle L. Oh mon hémisphère gauche ! Doucement ! J’étais bien allongée avec Bagheera et Yogeeti. Je voulais dormir encore un peu en leur compagnie. Oui, c’est ça. Peut-être que sans les chats à côté de moi, mon hémisphère gauche aurait fait sa loi. Dis donc l’hémisphère gauche, tu ne voudrais pas prendre des vacances pour quelque temps ?

J’ai juste chaud dans mon peignoir tout fin. Je devrais m’habiller plus. Je réalise qu’il a plu cette nuit ou ce matin de bonne heure (la terrasse est mouillée) et que j’ai arrosé pour rien hier soir. Enfin pour rien. Non. Juste, je n’étais pas obligée de le faire. Ça m’a permis d’enlever les limaces des petits plants de courges. Ah, je les croyais à l’abri mes petits plants de courges ! Que nenni ! J’ai fait voler les limaces de l’autre côté du grillage et remis du marc de café autour des pieds de courge. Je repense aux morceaux de bol en terre que j’ai dans une boîte en fer. J’en avais mis autour des pieds de tomates et tournesol l’année dernière… Pour pas grand chose. Ça n’a pas marché comme barricade anti limaces. Je me demande si une urne funéraire vide peut être utilisée, une fois mise en morceaux, comme délimitation d’espace dans un jardin (si je peux parler de jardin)… C’est une idée de recyclage, au lieu de la conserver sur un placard à la cave. Sérieusement, je me demande quoi faire de l’urne funéraire de papa…

Faut vraiment que j’aille m’habiller là, j’ai froid. Mais je voudrais terminer ma douche cérébrale d’abord.

Je me demande pourquoi j’ai accepté d’aller travailler ce soir (19H30-23H)… Je n’ai pas franchement envie là. C’était pour avoir des heures. D’autant que demain il y a grève. Jour de grève, jour de réunion syndicale. Pas motivée non plus pour y aller. Ça ne m’intéresse plus le blabla syndical. Je suis artiste. Il suffit que j’en parle aux autres. Ouaip ! C’est ce que je vais faire demain.

Une réflexion sur “Journal (12)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s