Douche cérébrale (17)

18 juin

J’ai beaucoup dormi cette nuit. Rêvé d’un virus dans l’ordi (écran — de télé — noir) ; du retour de l’ancien gérant de la Vie Claire ; que je me préparais à aller à un spectacle où je devais chanter mais le spectacle avait déjà eu lieu — pendant que je dormais — et Y. venait m’annoncer que c’était un chouette spectacle.
Les chats m’ont réveillée plusieurs fois… Alors moi qui écrivais dans ma chronique hier qu’il n’y avait rien de plus apaisant qu’un chat qui dort, ils m’ont fait tourner en bourrique cette nuit !
Et puis j’ai eu très froid. Au point de rajouter une couverture. Je ne sais pas si c’est à cause de l’humidité ou de la séance des bols tibétains d’hier qui m’a chamboulée dedans. Plus de vélo dans la tête, mental posé. Je n’ai pas l’habitude, c’est étrange. Encore fatiguée aussi. Pas une grosse fatigue, mais je passerais bien la journée au calme, à me reposer. Du coup, je me demande si je vais aller à la conférence chez M. à quatre heures et demie… Oui, quand même. J’ai le temps de me poser avant. J’ai bien fait de faire les courses hier.

Je n’ai plus rien dans la tête, je ne sais pas quoi écrire.

Un bruit dehors. Bagheera qui saute du toit ? Mais elle était sur le lit en train de dormir… Elle serait sortie par la fenêtre ? Pourquoi pas, même si je trouve cela surprenant : je l’aurais plutôt vue descendre l’escalier.
Surtout, je l’imagine encore dormir.
Mais si ce n’est pas elle, qui ce serait ? Yogeeti ? Ben non. Me semble l’entendre frotter les pattes contre la porte de la salle de bain. Je vais voir…

Yogeeti est dans le couloir, sur le tapis. Bagheera n’est plus sur le lit. Elle est donc bien sortie. J’ai ouvert la porte et le volet de la salle de bain pour Yogeeti.
J’irais bien me rallonger un moment. Je crois. Oui. Et pourquoi pas ?
Je me suis préparé un petit-déjeuner à l’ancienne : café au lait et biscottes (tartines beurre et miel). J’ai l’estomac plein, je me sens bien.
Je n’ai racheté ni biscottes, ni pain hier, seulement des galettes de riz. Ça donnerait quoi un petit-déjeuner aux galettes de riz ? Mouais, ça m’inspire moyen. Mais les petits-déjeuners au réveil ce n’est plus une habitude.

Midi douze ! Ah oui, quand même ! Est-ce que je me réveille en plein ou pas ? Est-ce que j’allume l’ordinateur ? Est-ce que je fais la méditation du jour ? Est-ce que j’écoute le dernier volet d’ « Un autre jour est possible » sur les shadoks ? Ah oui, ça, ça me tente bien. Ecouter, allongée.

Quel est le défi du jour ? Je n’ai pas fait le bilan hier soir. Bon, allez, je termine, je passe au défi des cents jours, je vais me laver les dents et je retourne m’allonger écouter l’émission : « ton réveil sonne. Tu ne bouge absolument pas. Tu restes dans ton lit. Tu refermes les yeux. » d’hier. Voilà.

Encore trois lignes…
Ga – Bu – Zo – Meu. Je parle shadok. Ah, absence sur les dernières lignes, dans la dernière ligne droite… La ligne blanche. Top ! Fini pour aujourd’hui !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s