Douche cérébrale (26)

27 juin

J’ai fait un rêve horrible ce matin : un type avait arraché les griffes de Mirabob qui gisait sur le sol parce que ce dernier l’avait griffé et griffé son fils. L’homme et l’enfant étaient à côté du chat, assis par terre. Je hurlais sur le type qu’il était malade et je faisais un symbole reiki sur le corps inerte de Mirabob. Brrrr. Ce cauchemar m’a réveillée une vingtaine de minutes avant la sonnerie du réveil. Je suis restée couchée sans me rendormir. Et là je me sens bien fatiguée du fait de ma courte nuit : j’ai lu jusqu’à deux heures du matin, attrapée par l’enquête d’Adamsberg et la disparition de Retancourt. Retrouvée par La Boule. Pfffffiou, quelle histoire ! Quelle imagination. Prends-en de la graine Petite Rosette, prends-en de la  graine.

Bon maintenant, je sens que le mal de tête n’est pas loin. Je serais bien restée couchée si je n’avais pas la livraison des surgelés entre neuf heures et midi. J’aurais dû dire pas avant dix heures… Mais je ne savais pas que j’allais lire la moitié de la nuit. J’ai rêvé de papa aussi plus tôt. Oh la la, mais que je suis fatiguée ce matin ! J’avais envisagé de tondre et d’aller faire les courses. Les courses, ça pourra attendre au retour de chez M. Je me demande si je vais au cinéma ensuite, compte tenu de mon état… J’avais noté dans mon agenda des choses à faire aussi. De la paperasserie syndicale : deux chèques à envoyer, le compte-rendu de la réunion d’il y a quinze jours. Ouh, que je suis motivée ! Motivée ou pas, ça, faut que je le fasse. Ça ne va pas me demander trop de temps et une fois que ce sera fait, je n’aurai plus à y penser. Je vais le faire en attendant la livraison des surgelés.

Bon, ce serait bien que je me réveille. Un petit café ? Il m’en reste un peu d’hier. Oh la la, j’ai du courrier pour Y., faut que j’aille lui porter dans la semaine. Je dors assise mais mon cerveau reste bien actif. J’ai juste chaud. Et si j’allais dehors ? Bof, il y a le bruit d’une tondeuse. Il est plus tôt qu’hier, je n’aurai pas aussi chaud… Je tente ? Est-ce que le soleil ne va pas trop me taper sur la tête ?

Je m’installe dehors. Voilà. Ouais, il fait encore frais malgré le soleil. Il y a un petit vent. Oh, comme j’ai sommeil ! Je me demande ce que je pourrais bien écrire… Ce qu’il y a de bien le dimanche, c’est qu’il y a moins de bruits nuisibles. Ce matin, il y a le bourdonnement d’une tondeuse au loin et un moteur de je ne sais quoi qui pétarade. Ils m’emmerdent les voisins au loin.

Je me demande quand je vais tondre… Je me demande ce que racontent les pies… Je me demande à quelle heure la livraison des surgelés… Je me demande si je vais aller en courses ce matin… Je me demande si je mange comme hier à midi… Ah voilà Mirabob ! C’est l’heure de manger le chat ? J’arrive. Une petite minute, je termine. J’ai presque fini. Je ne vais pas faire une pause maintenant. Tiens, ah non j’ai mal vu. J’ai crû que Bagheera s’était levée et était là à côté de moi, mais c’est Yogeeti en fait. Il est tellement chou ce chat.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s