« Douche cérébrale (32)

3 juillet

Aïe, aïe, aïe ! J’ai mal partout ! J’ai taillé un peu dehors, devant, hier : trois heures accroupie dans l’herbe ou à peu près (en temps et en position). Je pensais avoir le temps de tondre ensuite, mais quand j’ai eu fini le tour il était déjà sept heures. Trop tard pour le bruit. J’ai commencé, du moins continué à couper un peu aux ciseaux mais c’était trop laborieux. J’ai rempli plus d’un grand sac poubelle de tout ce que j’ai coupé. J’ai vu plein d’escargots en planque en bas du mur. Des très gros. Je pensais tondre ce matin, mais en me levant à onze heures, ou presque, ça fait un peu tard.

J’ai la sonnerie du téléphone dans la tête. C’est n’importe quoi. Non, le téléphone ne sonne pas, non, je ne vais pas travailler cet après-midi. J’ai une étape de l’AVM à regarder. Et puis des pages à mettre en ligne. Et puis une tarte à la tomate, voire un plat de carottes aussi, à préparer. Oui, j’ai de quoi faire ! Comme hier. Je n’en reviens pas de tout ce que j’ai fait hier : en plus de l’extérieur, courses et ménage. Chouette. Je suis heureusement surprise. Bon, là, j’ai un peu mal partout, je sens des muscles que je n’ai pas l’habitude de sentir et puis le mal dans le bas du dos. Je n’ai pas assez pris soin des positions dans lesquelles je me tenais. Sur le coup ça allait bien (quoique, à la fin, je commençais à avoir mal aux reins) et puis aujourd’hui… Aïe, aïe, aïe ! J’ai pourtant fait des mouvements après pour m’assouplir. Bref. Passons. Mais à quoi ? Je ne sais pas.

Je reste branchée sur la journée d’hier. Oh, oh ! Y a comme un bruit de moteur dehors. Ah ben bien. Certes, ce n’est pas encore midi, mais bon, qu’est-ce qu’ils fabriquent ? Nettoyage de camping-car ? Ou quoi ? Non, ce n’est pas un aspirateur, si ? Aucune idée. Mais je me sens énervée par ce bruit de moteur.

J’avais imaginé passer voir Y. pour lui apporter des graines de pavot que j’ai récupérées en coupant les fleurs. Avant midi. Ouais, ben, ce sera sans doute en fin de journée plutôt. L’inspiration pour la maison revient. Je me suis dit hier que ce serait bien de faire le couloir du bas et celui du haut pareil.

Oh, eh bien du coup, c’est Y. qui est passé. Il vient de m’apporter une salade. Par contre il ne veut pas des graines de pavot. Ah ben tant pis, ça ne fait rien, je vais les rajouter au sac poubelle. Yogeeti vient me tourner autour. Eh oui, c’est l’heure de manger. J’arrive minou. Je termine ma page et je suis à toi. Donc, j’étais en train d’écrire que je voulais faire les deux couloirs pareils : dans les beiges. Je verrais un papier genre imitation estampe ou parchemin. Estampe plutôt. Disons dans l’idée que je me fais de l’estampe. Je n’ai plus qu’à mesurer la surface et aller voir dans un ou des magasins. Et puis attaquer les travaux. Attaquer ? Sans finir la salle de bain, la chambre ? Je me dis que les couloirs sont petits, c’est juste les murs, il n’y a pas de meubles qui gênent (à ce sujet, je crois que je vais jeter la chambre de papa : elle est quand même vieille), ça va être facile. Une fois que j’aurai trouvé la bonne tapisserie. En plus c’est les soldes, je pourrai même peut-être faire une affaire !
Oui Yogeeti, je suis à toi.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s