Douche cérébrale (44)

15 juillet

J’émerge à neuf heures et demie alors que je me suis couchée, hier soir, à huit heures et quart… Certes, j’ai été réveillée plusieurs fois par les chats (une heure, quatre heures, six heures…), mais je n’aurais jamais pensé me lever si tard. J’avais imaginé que je me lèverais à cinq ou six heures et que je pourrais prendre la lune en photo. Je crois avoir fait plein de rêves, sans m’en rappeler aucun : mon cerveau avait besoin de ranger des choses.
J’ai froid aux pieds. J’ai mis des chaussettes. Oh la la, je suis, comment dire, je ne sais pas… pas absente, mais pas là complètement, à l’ouest, pas complètement réveillée, ailleurs, en suspension.
Aïlleurs.
Tiens, avec un tréma sur le i… Quelle idée ? Pourtant, c’est bien ce que je veux dire, je sens que c’est le mot juste, aïlleurs… Etrange. Aïe heurs… Non. Bon, je ne vais pas me prendre la tête à chercher ce que veut me dire mon inconscient. Il m’interpelle cet aïlleurs quand même… Et il y a Yogeeti qui me demande. Qui attend derrière la porte-fenêtre que je vais lui ouvrir.

Je me demande si je vais travailler ce week-end que je suis d’astreinte… Oh, mais que me fait Yogeeti ? Il a à peine touché la pâtée dans sa gamelle, il est allé prendre un morceau (d’hier) dans une autre (celle de Walter) et est allé le manger sur le tapis plus loin : je ramène mon petit bout de viande de la chasse et je vais le manger dans un coin tranquille… Et puis c’est déjà l’heure de ressortir.
Je tente de laisser la porte-fenêtre entrouverte pour ne pas jouer à la portière toute les cinq minutes. Et il y a Walter qui demande à rentrer. De l’autre côté. Je veux dire devant. Ok, je me relève. Oh ! Il n’est plus là !

J’ai froid. Je vais refermer la porte-fenêtre. Je me demande si je me douche d’abord ou si je prends mon petit déjeuner avant…

Je vais écrire au soleil. Pour me réchauffer. Pas trop, il y a un petit vent frais. Je n’ai pas si chaud dehors. J’ai faim. Vivement le petit déjeuner. Je mangerais bien de la brioche… J’ai plus faim qu’envie de brioche, alors, à la rigueur, j’irai en acheter pour demain, mais je petit-déjeune avant d’aller en courses. Un petit déjeuner royal… Brioche, pain frais, confitures… Oh, mieux que la brioche, le pain viennois ! Ah oui ! Je vais aller m’acheter un pain viennois en allant en courses tout à l’heure et faudra que je passe à la banque récupérer un chéquier.

Elle n’est pas bien belle la jardinière incrustée dans la terrasse. Il y a des plantes qui pourrissent ou ont déjà crevé dans celles que j’ai achetées l’année dernière. Les choux d’ici tiennent beaucoup mieux. Oh ! Un escargot qui se promène dans les choux ! Comme il étend son corps pour passer d’une feuille à l’autre. Je crois que je vais enlever le filet de protection pour empêcher les chats de se servir de la jardinière comme litière et que je vais mettre de gros cailloux sur la terre, là où les choux ne se sont pas étendus, là où les fleurs ont crevé. Ouais, je vais faire ça.

Il y a un escargot rose sur la terrasse au soleil. Il va cuire non ? Je me demande si je ne devrais pas l’enlever… Au moins lui faire de l’ombre… Ah, Bagheera a sauté sur mes genoux… Euh, je vais rentrer, là, je vais aller petit-déjeuner.. Un petit câlin avant ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s