Douche cérébrale (57)

28 juillet

Je n’ai rien dormi cette nuit ou presque. Ah la la ! Dur de tourner sous le drap et puis sous la couette sans trouver le sommeil.

D’abord il y a eu un moustique qui m’a tourné autour. Je me suis badigeonnée de produit anti-moustique. Plus tard, il y a eu bagarre de chats. J’ai cru qu’il y avait eu intrusion d’un chat, mais il me semble qu’il s’est agi de Bagheera contre Yogeeti. Et puis j’ai tourné dans mon lit sans trouver de position pour dormir. Et puis j’ai fini par regarder l’heure : une minute avant la sonnerie du réveil. Bon, ok, ça va, je me lève. Pffff. Je sens que la journée va être longue. Longue et difficile. Peut-être que je vais pouvoir dormir de bonne heure ce soir ! Ce serait mieux vu que demain je recommence à quatre heures et demie.

Je ne tiens pas bien debout pour quelqu’un qui n’arrive pas à dormir. Oui, bon, c’est n’importe quoi comme remarque. Mais compte-tenu de mon état, je peux, je vais sans doute, écrire n’importe quoi. N’importe quoi ! Ouais !

Pour le moment, je ne sais pas quoi écrire. Pas de rêve à raconter, j’ai pas dormi. Bon, j’ai bien dû m’assoupir un peu quand même. Et Mirabob qui veut sortir. Ah, dépêche-toi chat ! Je suis énervée là ! Va pas falloir qu’on m’embête ce matin. Ah, ça non ! Sinon, ça va chier des bulles comme on dit. Et à part ça qu’est-ce que je raconte ? Qu’est-ce que j’écris ? De quoi je parle ? Qu’est-ce que j’exprime ? Ben rien. Non, rien. Rien à exprimer. Rien à dévoiler. Oh, oh, j’ai comme l’impression qu’un mal de tête pourrait se réveiller là, quelque part sous mon crâne du côté droit. Ah non, pas ça ! Ça, ça va m’énerver grave ce qui va augmenter la douleur. Cercle vicieux. Ah non, pas ça ! Rester calme, rester zen. Penser poésie. Oui ! Le petit carnet de poésie « Urgence Poésie Debout » du mari de M. Je ne savais pas qu’il était poète. C’est chouette d’écouter des poètes.

J’ai soif. Ok, je bois. Verre d’eau froide. L’infusion ce sera pour après. Quand j’en aurai fini avec la douche cérébrale. Ben mince alors, l’eau me fait tousser, a chatouillé quelque chose dans ma gorge.

Y a du bruit dans la nuit. C’est l’adoucisseur. Vu que je ne l’ai jamais fait contrôler, vérifier, entretenir, je me demande s’il fonctionne correctement, si c’est utile que je le remplisse de sel de temps en temps. Mouais, je ne sais pas et je ne sais pas qui saurait me renseigner et là franchement, pour le moment, ce n’est pas l’heure de me le demander. Je ne peux pas écrire que je m’en fous, non, quand même, mais bon. Quelle heure il est ? Trois heures et quart. Bon, je ne vais pas tarder à pouvoir faire chauffer l’eau. Et puis j’irai m’habiller et puis ce sera l’heure d’y aller.

Hier soir, j’ai lu que manger cru ou à heures irrégulières fatiguait la rate. Ah. Certains prônent de manger cru pourtant. Jean-Jacques Crèvecœur dit pour sa part qu’on n’est pas obligé de faire trois repas par jour. Bref, il y a plusieurs « vérités » , plusieurs façons de voir. Laquelle suivre ? Celle qui nous parle le mieux. Perso, je conserve à peu près mes trois repas. il m’arrive de manger cru et froid (surtout l’été).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s