Douche cérébrale (68)

8 août

Nouveau cahier qui commence un lundi. Donc un nouveau cahier pour une nouvelle semaine. Disons pour être plus juste : un nouveau cahier avec une nouvelle semaine… Ouaich, ben, ça démarre pas fort. J’ai pas tous les neurones connectés. Peut-être pas beaucoup en fait. Pas facile d’écrire. Déjà, là, au bout de quelques lignes je ne sais pas quoi écrire. Pffff. Qu’est-ce que je pourrais écrire… Que j’ai essayé, fait l’expérience du lait d’or et que ça m’a rendu malade… Pas sûr que ce soit ça qui m’ait effectivement rendu malade, depuis le matin je n’étais pas très en forme hier, j’avais froid surtout, je me suis mise au soleil un moment, je comptais sur cette boisson pour me requinquer, je m’étais mis en tête qu’elle était énergisante. Ben pas du tout, le curcuma qui en est la base a plein de vertus mais pas celle-là. Depuis hier soir, je me demande si je ne lui ai pas découvert une vertu (si je peux parler de vertu…) vomitive.

Je pensais que je serais fraîche et dispo ce matin après m’être couchée à vingt heures. Pas du tout en fait. Et puis j’ai une douleur dans le flanc droit. Ça faisait longtemps que je ne l’avais pas ressentie. Pas très forte. Juste présente. Ça dépend des positions. Assise tout va bien. C’est mon torticolis d’hier qui serait descendu dans le flanc pendant la nuit… Je n’aime pas me sentir mal, avoir mal quelque part. Je veux un corps qui marche. Je n’ai pas l’impression d’être dure avec lui (sauf en lui disant ça) alors ça devrait rouler. Manque d’activité… Peut-être que je ne le sollicite pas assez en fait… Pfff. Pfff. Pfff. Je ne suis pas médecin, pas la peine de faire des supputations. J’aimais bien l’énergie dans laquelle j’étais la semaine dernière après la journée constellations. J’ai l’impression qu’elle est retombée à plat. Paf. Mais comment ça ? Mais pourquoi ça ?

Besoin de carburant là. Je commence à avoir faim. Youpi ! Miam miam. Ce matin, ce sera tartines craquantes au sarrasin. Dans ma tête je pense viennois. Ce serait bien que j’aille m’acheter un pain viennois pour demain ou mercredi. Dans la semaine quoi. Bossant d’après-midi, c’est moins simple… Faudrait que je descende exprès ce matin… En même temps, pourquoi pas. Je descends, je remonte et je repars à l’heure qu’il faut au boulot. En plus j’ai une commande à poster (et à faire d’abord). M’éviter un aller-retour. Oui, bon, ben, oh, je peux bouger quand même ! Je joue petit. Je vis petit. C’est ma petitesse qui m’assomme. A la constellation, j’ai rencontré ma puissance, ce serait bien que je reste en lien. Il m’avait semblé pourtant. Mais non, je n’ai pas encore réussi à écrire l’épisode d’ « Alea jacta est » qui en parle. Je devais le faire hier… Mais samedi j’ai lu jusqu’à deux heures vingt du matin et hier j’étais dans le seau et ça s’est dégradé au fil de la journée. Peut-être que le vomitif ce n’est pas le lait d’or mais l’écran de l’ordi. J’ai tenu à regarder la nouvelle émission de Daniel Schneidermann hier. Super émission sur le complot, une variation du complot : les morts qui ne sont pas morts, les vivants qui sont morts et remplacés par des zombies, les personnalités qui ne sont pas humaines mais des lézards intra ou extra-terrestres ou plus symboliquement des êtres froids. Très, très intéressante émission. J’ai bien aimé malgré mon état délabré…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s