Douche cérébrale (71)

11 août 2016

Oui, ce matin j’écris l’année. Pour m’en rappeler. Des fois que. J’en avais envie. C’est venu sous ma plume. Je me réveille doucement. Avant de me lever je rêvais que j’écrivais. J’étais dans une salle d’abord et je rédigeais un questionnaire. Enfin, je répondais à un questionnaire, genre de travail sur soi. D’abord j’étais seule et puis nous étions trois. Ensuite la scène se transforme. Ah. Avant, je gomme une partie de ce que j’ai écrit. Je gomme plus que ce que je voulais et je tente de retrouver la phrase, de la reconstituer à partir des traces des lettres effacées. Ensuite la scène se transforme. C’est dans un cahier du Défi des 100 jours que j’écris.

Donc aujourd’hui, je fais le bilan de ma septième saison et attaque la huitième. Hier, j’étais trop HS pour faire quoi que ce soit. Impossible de m’activer après la formation. Même après une sieste. Là, j’ai dormi. Bien dormi. Aujourd’hui, je devrais être plus en forme. Encore faut-il que je me réveille en plein. Manger me fera du bien. Oh, Mirabob miaule derrière la porte d’entrée alors qu’il vient à peine de sortir. Pffffff, il a faim. La pâtée au poisson ne lui convient plus. Il préfère la viande. Bon. Ok. Pas de problème. Moi aussi j’ai faim. Oh, je n’ai plus de pain. Si, dans le placard, du pain de seigle. Plus de baguette par contre. J’en ai acheté une lundi. Oh la la, je ne sais pas quoi écrire. Ça ne m’intéresse pas du tout ce que je suis en train d’écrire. Je m’ennuie moi-même. C’est pour ça peut-être que je dors à moitié… J’ai le cerveau endormi. Un peu de danse pour activer le corps, brasser l’énergie ? Ça ne me ferait pas de mal. Oh la la, j’ai quelque chose qui m’a traversé l’esprit le temps que j’écrive la phrase précédente et pschiiit, ce quelque chose n’a fait que traverser. Comme une ombre furtive. Je ne sais pas ce que c’est.

Par contre Mirabob a à peine fini de manger, qu’il a vomi. Bon. Nettoyage d’un bout de carrelage pour me rappeler peut-être que j’ai le ménage à faire aujourd’hui. Aïe, aïe, aïe, ça y est, mon cerveau s’active : alors comment je m’organise ? Qu’est-ce que j’ai à faire aujourd’hui ? Eh, minute cerveau, t’emballe pas comme ça. Une chose après l’autre. Donc, ménage et Défi des 100 jours et coup de fil à Y. Voilà.

Voilà Yogeeti qui veut rentrer maintenant. Désolé Yogeeti, tu attendras que j’aie terminé ma page pour avoir à manger. Non mais sérieux. Quand ils ne me réveillent pas la nuit, ils perturbent la douche du cerveau. A un moment ou à un autre, ils, il y a un chat qui vient me déranger, me distraire, me sortir de ce que je suis en train de faire, de ma concentration. Un. Passe encore. Mais quand c’est chacun son tour, ou plusieurs fois le même, ça finit par être énervant.

Y a un truc que je ne fais pas qui reste dans un coin de ma tête, c’est reprendre le chemin de l’AVM. Je fais un peu école buissonniaire… buissonnière. Pffff ! J’ai des scrupules. Je me suis engagée à suivre les modules, j’ai exprimé, enfin, j’ai dit que… Purée le mot qui m’échappait, le voilà ! Donc j’ai exprimé ma volonté de refaire le module 6 et de poursuivre ensuite avec le module 7, mais concrètement, là, je suis en pause. Ce n’est pas en me mettant la pression que je vais y arriver. Respire, La Petite Rosette, accueille, accepte ce qui est. Ne t’en fais pas.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s