Douche cérébrale (78)

18 août

Je ne suis pas bien réveillée. Je serais même bien restée couchée. Mais bon. A neuf heures, il était temps que j’aille rincer mes lentilles et je n’allais me recoucher ensuite. Comment je vais  faire deux postes du matin si je suis dans le seau comme ça ? Oh la la… Pourtant, le temps s’est rafraichi, il pleut. C’est pour ça que j’étais drôlement bien au lit. Mais je ne vais pas passer ma journée à dormir ! C’est ma tête qui est lourde encore. Je ne sais pas de quoi elle est pleine, mais ce serait bien qu’elle s’allège. Respire ma tête, aère-toi, aérez-vous les neurones ! Ah, mais peut-être que c’est mieux si je ne me focalise pas dessus.

Je m’incarne, je suis dans mon corps, du bout des doigts de pieds à l’extrémité des doigts des mains. Ouaich, la danse du matin me ferait du bien. Ok, je termine la douche du cerveau et je vais bouger, je vais danser.

Je ne sais pas quoi écrire.

J’ai une chronique à mettre en ligne demain. Mais quoi ? Un épisode d’Alea jacta est ? Ce serait bien. Faut que je regarde où j’en suis. J’aimerais bien arriver au bout. Oh, Mirabob qui miaule derrière la porte d’entrée.

Voilà, j’ai fait rentrer Mirabob. Et après. Je suis à nouveau assise jambes croisées. Ah, ah, ce n’est pas une position d’ancrage, ça ! Mais, elles se croisent automatiquement. Soit dans un sens, sois dans l’autre, elles se croisent mes jambes. Pffff, c’est pas facile d’écrire quand on a la tête lourde. J’ai l’impression d’écrire n’importe quoi. Je suis fatiguée de la tête. Et je parle tout doucement quand j’ai à parler. C’est dingue cette impression de ne pas avoir de souffle. Pourtant, je respire ! Ah oui, et même en profondeur par moment. Je prends de grandes respirations. Mais pas de souffle pour parler et pas envie de chanter. Ça fait longtemps que je n’ai pas chanté, là, toute seule, pour moi-même, ou les anges, ou la Terre. Non, j’ai l’impression de manquer de souffle. Je laisse passer la vague ?

Je suis embêtée à cause du chat du voisinage qui revient régulièrement. Je viens de lui donner à manger, la gamelle que Walter n’a pas terminée hier soir. Si je continue comme ça il va prendre ses habitudes et s’installer… Ce n’est pas ce que je souhaite. Il doit être à quelqu’un ce chat. N’empêche, il me fait pitié, là, sous la pluie. Tiens, il est parti, se mettre à l’abri. Pluie, pluie, pluie. Et manque d’énergie. Parce que peut-être je suis coupée de l’écriture… Je cherche dans ma tête. Coupée de ma puissance ? A peine rencontrée… Mais écrire, c’est rester assise à une table. J’ai besoin de bouger aussi. J’en reviens à la danse du matin. Ce matin, danse sous la pluie.

Je me dis que mon manque d’énergie vient peut-être de l’énergie générale… Taux vibratoire, etc… C’est rassurant de me dire que c’est dans l’air plutôt que dans moi.

Mirabob qui tousse à s’étouffer… Mais pourquoi je ne lui fais pas un soin énergétique, bon sang ! Je me dis que je vais le faire et puis l’idée passe son chemin. Tchao, à la prochaine. Je ne prends pas le temps. Je pourrais me prendre un rendez-vous reiki par jour. Pour Mirabob, un autre chat… Celui qui est dehors, derrière la porte-fenêtre du salon. Pour moi aussi, histoire de regagner en énergie. Ce matin, je commence par danser. Ensuite, je verrai suivant l’heure, mais faut que je cuisine, je n’ai plus grand chose à manger.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s