Douche cérébrale (91)

31 août

Ouf ! Je ne sais plus où je suis… Non, non, je ne suis pas perdue comme lundi, c’est juste que j’aurais bien dormi encore, que je n’ai pas assez dormi. Pas sommeil hier soir après avoir réussi à mettre mon quatrain, un quatrain, en ligne. Ça a été un peu long parce que je voulais mettre une photo de beau fixe en arrière plan et qu’il a fallu trouver la bonne. Une fois la photo en ligne, je n’avais plus envie d’aller me coucher. Par contre, quand le réveil a sonné à neuf heures moins cinq, je n’avais pas envie de me lever… Walter m’a réveillée une première fois à quatre heures pour sortir et puis un oiseau vers sept heures je crois. Trop tôt pour me mettre debout. Et là, je dormirais bien encore… Mais voilà, je travaille à midi et demie, comme hier, et faut que j’aille acheter des petites boîtes de pâtée pour les chats parce que je ne vais pas en avoir assez pour jusqu’à demain… Aïe, aïe, aïe ! Va falloir que je me réveille assez rapidement là.

Il y a Mirabob à côté de moi qui attend pour manger. Ok, minou, je viens. Voilà. Le chat du voisinage ne squatte plus la terrasse. Je crois qu’il a compris que je ne le ferai pas rentrer. Que sa place n’est pas ici. Je suis contente pour Walter.

Bon. Ce serait bien que je me réveille… Un verre de jus de carotte avec une cuillère de nigari devrait me faire du bien. Je vais faire rapidement des courses ce matin : boîtes à chats, œufs et puis… pain peut-être. Pour le reste, j’y retournerai plus tard. J’ai de quoi manger. Ah, un paquet de biscuits au sésame, peut-être… Bref, je sors pour trois courses.

Faut pas que j’oublie d’emmener le pot de confiture aujourd’hui. Je voulais le faire hier, mais j’étais un peu à la bourre… N’empêche, je suis fière de moi. Hier, j’ai changé les ampoules des feux arrière droit, remis de l’huile et rempli le lave-glace. Voilà. C’est fait. Je suis capable de le faire. Eh oui.

J’ai froid au bout du nez… Je me sens fatiguée mais heureuse. J’espère que ça va être cool cet après-midi. Plus qu’hier. Non, parce que les sonneries des appels, ça donne mal à la tête. Y a un truc de bizarre qui se passe au péage de Villefontaine. Des usagers appellent pour dire que des gendarmes les ont fait rentrer sur l’autoroute pour leur donner une amende et leur ont dit qu’ils pourraient sortir ensuite sans payer de péage. C’est la deuxième fois que ça arrive. Je ne sais pas qui sont ces gendarmes, mais ça m’a l’air d’être des cow-boys qui se prennent pour des chefs ou des maîtres du monde (bon, là, j’exagère). N’empêche, faudrait leur faire savoir qu’on ne fait pas rentrer des gens sur le réseau en leur faisant croire qu’ils ne paieront pas de péage. La prochaine fois, je note clairement en détail l’incident sur le livre de bord. Pour l’heure, je ne suis pas au boulot, je suis à la maison, je me réveille doucement.

Retour à mon environnement. A mon cadre de vie. Hier, j’ai vu un merle dans la cour. Je me suis rappelé que ça faisait longtemps que je n’avais pas mis de pages de péage en ligne. Bon, ce matin, ça ne va pas être possible, mais ce soir peut-être… Ou alors demain.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s