Des idées, des brouillons et pas grand chose de plus

J’ai commencé cette chronique jeudi de la semaine dernière sous le titre : « Des idées, des brouillons et rien de plus » . Depuis Monsieur Orange est passé. La Livebox avait retrouvé sa synchronisation au début du week-end, après la fixation du rendez-vous au 39 00 pour ce matin, alors il a effectué une vérification et changé un vieux câble, ce qui m’a fait gagner cinq Giga je crois, mais je n’ai aucune idée de ce que cela représente. Quoi qu’il en soit, je me sens soulagée.

Donc.

Novembre est fini
Maintenant j’écris
Oui !
Je reprends le stylo
J’écris à nouveau
Yo !

Bon.
C’est vite dit…
Je ne peux pas écrire plus vite que la musique, d’autant moins sans air dans la tête.
Silence radio sous mon crâne.
Je me demande comment me brancher sur la bonne fréquence…
En me tenant plus droite ?

Sur le divan, un chat sur les genoux, la position est moins évidente à tenir qu’assise sur une chaise à la table de la cuisine comme c’était le cas lorsque j’ai entamé cette chronique pendant les quelques minutes que j’avais avant de partir travailler, transformant ainsi le temps d’avance en temps de retard, et me voilà, ensuite, à rouler jusqu’à la limite de la vitesse autorisée pour arriver juste, juste, sans les dix minutes d’avance règlementaires — que, du reste, je n’arrive jamais à atteindre. Bref.

Donc me tenir droite. Comme dans le refrain du Conseil aux jeunes filles :

Soutenez vous, tenez vous droites
Et ne vous laissez pas tomber

J’aime bien cette chanson entraînante issue de collectages. Pour en savoir plus au sujet de la chanson de tradition populaire en français : des articles, des ressources, des réflexions, sur le site de la compagnie Beline.

Non, je ne compte pas me laisser tomber. Ni mon blog non plus d’ailleurs, même si je ne tiens plus de calendrier de mise en ligne.

Au début, c’était tous les dix jours. Depuis l’année dernière, il y a des défis de publications quotidiennes. Depuis le dernier qui s’est terminé à la rentrée, je rame quelque peu.

La vie est une question de priorités, alors quel choix je fais ?

En voilà une bonne question ! J’aime bien me laisser porter, mais là je dois reconnaître que dans ma tête c’est comme des œufs battus dans une poêle : brouillé. Remarque au passage : il n’y a plus les papous et leurs joyeux jeux littéraires sur France Culture depuis septembre.

« Il ne faut pas attendre l’inspiration, mais la pourchasser avec un gourdin » a dit Jack London, et Peter De Vries : « j’écris lorsque je suis inspiré et je m’arrange pour avoir de l’inspiration chaque matin à neuf heures » . Citations livrées par Marianne Jaeglé dans une vidéo sur l’inspiration. J’aime bien aussi la phrase de Jules Renard : « L’inspiration, ce n’est peut-être que la joie d’écrire. Elle ne la précède pas. »

Voilà. Je reprends ce que j’écrivais hier dans un nouvel état d’esprit, avec une joie retrouvée.

Du coup la suite s’articule mal, alors je transforme…

Ces derniers temps, je ne faisais que noter des pistes dans mon cahier, pour plus tard, sauf que plus tard, les pages sont tournées et la vibration a changé… Il n’en demeure pas moins des graines plantées. Ça m’évoque une phrase… Une phrase de… Une phrase d’Isabelle Padovani : « Quand tu n’as pas les moyens de danser avec l’autre, autorise-toi à marcher vers toi… » Le lien peut sembler ténu. D’ailleurs, je le cherche et il m’échappe. J’arrête d’intellectualiser.

Et donc, je décide de m’installer régulièrement à une table et de tirer un fil. Sous le coude, j’ai potentiellement une histoire de fraise euphorisante, une lettre à adresser à un chorégraphe dont j’ai rêvé, une expérience de vie quotidienne…

Quand est-ce que je me programme une prochaine séance d’écriture ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s