Le mot du jour : variation

ça aurait pu être pluie, ce sera finalement un nom féminin employé pour exprimer un changement, une évolution, une modification, une oscillation… La variation.

Elle n’a pas d’orientation déterminée : c’est vers le plus ou le moins, d’un bord à l’autre. Ainsi, par exemple, la variation d’un mouvement est aussi bien une accélération qu’un ralentissement et la variation des températures se conjugue aussi bien à la hausse qu’à la baisse. La variation des prix peut, elle aussi, s’envisager dans les deux sens. Enfin en principe. Il y a quelques exceptions. Dans le genre, les tarifs autoroutiers.

Quelle ne fut ma stupéfaction de découvrir, ce matin, dans le dernier communiqué de presse des sociétés d’autoroutes du groupe APRR l’usage de « variation des tarifs de péage » au lieu de  « hausse moyenne » pour évoquer la hausse annuelle et mieux faire passer la pilule dans un contexte politico-économique inégalitaire qui finit par ne plus passer. A noter que pour sa part, le groupe SANEF évoque la hausse, quant au communiqué de VINCI Autoroutes, il s’en tient uniquement à l’annonce du nouvel abonnement. Je sens ma bile s’échauffer parce que s’il y a une chose que je déteste c’est la manipulation langagière, en arrière-plan il y a Orwell avec le contrôle de la pensée par la novlangue. Oh tout  de suite les grands mots !
Je peux aussi dégainer les gros : on nous prend pour des cons !

Franck Lepage au secours !

Appelons un chat un chat. La variation des tarifs de péages sera toujours en progression, c’est-à-dire une augmentation — sauf changement de système de valeurs — et les utilisateurs et utilisatrices des réseaux autoroutiers continueront d’être à la fois les dindons de la farce et les vaches à lait, compte-tenu de l’accord de 2015 signé par Emmanuel Macron et Ségolène Royal avec les sociétés concessionnaires des autoroutes : « une capitulation complète de l’Etat face aux CSA » soutient un connaisseur du dossier. Lire à ce sujet l’article de Médiapart accessible ici.

Arrivée là, je me dis que je m’écoutais les variations de Goldberg pour découvrir et me détendre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s