Le mot du jour : fée

La fée des Cévennes
Les Cévennes, Lucidaëlle

« C’est la fée des Cévennes » m’a expliqué la jeune femme qui tenait la boutique de créateurs L’Apprenti-Sage quand j’ai posé, sur le comptoir, le dernier exemplaire de l’illustration qui m’avait tapé dans l’œil à l’entrée. J’aime autant le titre que l’illustration de l’artiste qui l’a dessinée, Lucidaëlle.

J’ai toujours préféré les fées aux princesses.

Petite, j’avais commandé, en vain, au père-noël, une panoplie de fée. Quelques années plus tard, j’avais eu droit à des boîtes de magie : Gérard Majax, puis Dominique Webb, mais ce n’était pas pareil.

Du latin fata « Parques », de fatum « destin » , la fée est, dans le domaine des croyances populaires traditionnelles, un personnage féminin imaginaire, doté de pouvoirs magiques, et censé influer sur le monde des vivants, est-il expliqué sur la site du CNTRL.

Avec l’impression de plus en plus prononcée que plusieurs mondes vivent en parallèle, alors qu’avaient lieu l’acte XVIII des gilets jaunes et une marche du siècle en faveur du climat, je faisais donc partie, cet après-midi, des touristes à Saint Guilhem le Désert, une petite cité médiévale au cœur des gorges de l’Hérault, un repère d’artistes et l’un des plus beaux villages de France, très loin des Champs-Elysées…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s