Le mot du jour : montagne

Fin du grand week-end dans le Gard, me revoilà en Isère. J’ai quitté l’environnement du parc national des Cévennes pour retrouver celui des parcs régionaux de la Chartreuse et du Vercors. C’est toujours agréable de voir les montagnes à l’horizon, d’avoir des reliefs alentours, bien que je ne skie pas et que je ne pratique pas non plus la randonnée, même si j’ai fait des excursions, il y a quelques années, dans les Alpes de Haute Provence.

A la question : suis-je attachée à ma région (au sens général pas du terme, pas au sens administratif), c’est-à-dire la région qui m’a vu naître ? La réponse est : oui. Je suis attachée à l’Isère, son climat, sa végétation, son fleuve, les montagnes dans le paysage. Je ne suis pas du genre nomade, j’aime revenir chez moi,  et même, ne pas rester éloignée très longtemps, pas seulement à cause des chats.

Arrivée à ce point, je devrais enchaîner avec quelques informations d’ordre lexical, seulement, la définition de montagne « importante élévation de terrain » , me laisse perplexe.

Je finirai donc avec un air de Jean Ferrat dans la tête. Et une image aussi. Un ancien tableau d’Isabelle Hervé représentant une femme montagne endormie, pour dire bonne nuit.

Une dernière respiration avant de m’abandonner à Morphée. Un extrait de la plénitude de l’instant de Thich Nhat Hanh

J’inspire et je me vois montagne
J’expire et je me sens solide.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s