Le mot du jour : abeille

J’aurais bien choisi bzzbzz comme mot du jour, mais l’onomatopée n’est pas répertoriée dans le dictionnaire, alors ce sera finalement abeille parce que j’ai été joyeusement surprise d’entendre bourdonner dans le romarin cet après-midi. Oh jolies-Z-abeilles !

Dénommé mouche à miel au moyen-âge, l’insecte hyménoptère a été désigné par le nom qu’on lui connait aujourd’hui à partir du XVIe siècle. Abeille est emprunté à l’ancien provençal abelha qui vient lui-même du latin apicula diminutif de apis « abeille » .

L’article d’Alain Rey qui lui est consacré dans le Dictionnaire Culturel en langue française fait état du « vaste champ symbolique et poétique » que suscite l’insecte :

« Symbole solaire et royal » d’une part, l’abeille est aussi, « au moins depuis la Bible, [symbole du] travail social et  […] [de] la parole, [du] verbe. [Déjà] la racine sémitique DBR « parole » se retrouve dans l’hébreu d bôrâh « abeille » , qui est aussi le nom de la prophétesse Débora. Dans le monde grec aussi l’abeille (melissa) peut-être la prêtresse d’Apollon à Delphes […] ou le poète […].

Remarque au passage : ce lien entre l’abeille et le verbe me fait penser à une étude d’Emile Benveniste dans un ouvrage de linguistique, Problèmes de linguistique générale tome I (1976 pour la première édition), qui pose la société comme condition du langage. L’auteur constate, en effet, que si les procédés de communication découverts chez les abeilles sont différents du langage humain, en cela qu’ils ne constituent qu’un code de signaux, il n’en demeure pas moins significatif que ce code soit propre à des insectes vivant en société.

Retour à l’article d’Alain Rey :

Douée de vertus morales et sociales […], l’abeille peut représenter une parcelle de l’intelligence divine : ce qui lui confère un pouvoir de message et de révélation initiatique.
[…]
Dans d’autres cultures, l’abeille représente à la fois l’âme (Amérindiens, Sibériens) et l’organisation sociale (Afrique). Malgré la diversité des contextes, les constantes sont frappantes. »

Alain Rey
Dictionnaire Culturel en langue française

Je me demande ce qu’il reste de cette symbolique de nos jours, alors que les abeilles sont menacées d’extinction… Dans un monde ultralibéral sans âme, destructeur de l’environnement — notre milieu naturel — et du lien social, un monde dans lequel on en vient même à dénaturer le langage…

Je noircis le tableau. Ce monde n’est pas qu’ultralibéral. Un peu partout des initiatives naissent pour éviter le pire, pour construire un nouveau modèle, changer de paradigme dit-on. Chacun.e peut apporter sa contribution de colibri. En faveur des abeilles et des insectes pollinisateurs, il y a notamment l’initiative de création de zones de Bzzz en semant des millions de graines mellifères, menée par l’association Agir pour l’environnement.

Continuez à butiner et à danser, jolies-Z-abeilles !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s