Le mot du jour : blague

Ah la bonne blague ! J’ai failli oublier le mot du jour ! Je me suis demandé s’il devait avoir un lien avec la date du jour, premier avril, et puis je suis passée à autre chose. Ce soir, une phrase d’Ariane Ascaride dans A voie Nue m’a interpelée… J’y reviendrais peut-être un prochain jour, là, il est tard, d’autant plus qu’on a perdu une heure hier, je n’ai pas le temps de tergiverser. Et puis demain je travaille du matin. Donc, j’en reste à ma première idée. Ce sera blague (en espérant en trouver une en guise de conclusion… Attention, suspense…).

Le Robert Historique m’apprend que le mot blague est emprunté au néerlandais blag « gaine, enveloppe », également « dépouille, peau (surtout d’un oiseau) » . Et qu’au-delà, son étymologie remonte loin :

Ce mot, attesté antérieurement en moyen néerlandais sous la forme balch, […] remonte à un germanique °balgi-z « sac » , proprement « chose gonflée » , formé sur belgan, au passé balg « être enflé, gonflé » . Ce verbe se rattache à une racine indoeuropéenne °bhel-, °bhl-, formation sans doute onomatopéique exprimant l’idée de « souffler » et de « gonfler » , bien représentée en latin (→ enfler, flûte, fou, gonfler), dans les langues germaniques (→ (2) balle, (2) bol) et dans les langues celtiques (→ bogue, bouge, budget).

Le mot a été repris avec le sens de « petit sac dans lequel les fumeurs mettent leur tabac » , souvent blague à tabac.

Dictionnaire historique de la langue française
Page 228

Je me demande si je peux faire un tabac avec une blague…

Le développement de l’acception figurée de « menterie, vantardise, mensonge pour amuser les gens » (1809) est issu de la notion de « gonflé, boursouflé » , la blague à tabac semblant gonflée d’air et faire illusion.

Dictionnaire historique de la langue française
Page 228

Parfois, je me fais des blagues, comme celle de 2010, racontée ici même il y a tout juste quatre ans, un certain lapin d’avril. Mais, sinon, je ne suis pas une spécialiste en matière de conte de blagues. Bref, n’en ayant pas en tête, j’ai cherché sur internet…

Pourquoi les martiens ne renversent-ils jamais de café sur la table ?

Parce qu’ils ont des soucoupes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s