Le mot du jour : brio

Je me demande si, au-delà du lien que je suis en train de tisser ici même, le fait qu’on m’ait parlé, aujourd’hui, d’éloquence et du film Le Brio, sorti en 2017, est à mettre en relation avec l’exploration du chakra de la gorge lors du dernier atelier de chakra-danse de mardi dernier (oui je sais que le concept de chakradance a été créé par une Australienne, Natalie Southgate, ça ne m’empêchera pas d’écrire danse à la française)…

J’ai voulu chercher des information sur Internet. Je suis arrivée au film bien que tapant une orthographe fantaisiste : Le Brillot… après avoir imaginé un mot de la famille de briller, comme un surnom pour désigner une personne qui brille par son éloquence. Brio, je le connaissais jusqu’à tout à l’heure, exclusivement dans l’expression avec brio, sans déterminant donc.

Brio est un emprunt (1812) à l’italien brio « vitalité, énergie se manifestant dans la vivacité, gaîté, entrain » , attesté depuis le XVIe siècle. Le mot italien est lui-même emprunté à l’espagnol brio « vivacité, élégance, énergie » probablement par son correspondant ancien provençal briu « valeur, mérite » . Le mot serait issu d’un gaulois °brivo– ou °brigo– reconstitué par l’ancien irlandais brig « puissance, force » , le gallois bri « dignité, valeur » .

Le mot a été d’abord introduit dans le domaine de la musique, pour caractériser la vivacité d’une pièce musicale, puis a exprimé, par extension, l’idée de « fougue, talent brillant » , quelquefois avec une nuance péjorative « éclat trompeur, facile » .

Brio, ça me fait penser à briolage « mélopée au rythme lent, destinée à soutenir l’effort des bœufs au labour » pour citer la définition donnée par le CNRTL. Je me demande s’il n’y aurait pas un lien entre les deux… Ce n’est pas avec le Robert Historique que je le saurai vu qu’il ne répertorie pas le substantif, ni  même le verbe, brioler, dont il est dérivé. Mais le Dictionnaire Culturel en langue française me confirme que j’ai vu juste :

BRIOLER
mot dialectal (Centre) est à rapprocher du moyen français brioler « courir avec beaucoup d’agitation » ; du gaulois *brivos « force » .

Dictionnaire Culturel en langue française

En fait, c’est ce que dit aussi l’article du CNRTL que je trouve moins lisible.

Pour illustrer le brio du briolage, j’ai trouvé cette vidéo :

Mais il y en a un autre que je « kiffe grave » , c’est celui qui clôt La pluie tombe sur nous, dans le double CD Répertoire d’Evelyne Girardon.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s