Le mot du jour : jardin

Je me demande si je fais un jardin cette année… Enfin, plus exactement, je me demande si je plante au moins un pied de tomate, ou un pied de courge, ou au moins la pomme de terre qui a germé à la cave… Parce que pour un jardin, un vrai jardin, ça va faire un peu tard maintenant.

J’y ai pourtant pensé dès février. Trop tôt. Les giboulées de mars m’ont arrêtée dans mon élan. Et depuis l’heure disparue avec le passage à l’horaire d’été, le temps m’échappe, je le vois défiler à une vitesse folle.

J’ai en tête l’enthousiasme d’un collègue qui s’évertue à vanter les bénéfices du jardin et la voix de Christine Angot entendue, il y a des années, un matin alors que j’allumais la radio : « on ne peut pas tout faire » .

Donc, Jardin « semble désigner étymologiquement un enclos »  m’apprend mon Robert Historique.

en effet, le mot est probablement issu (av.1150) d’un gallo-roman °hortus gardinus, proprement « jardin enclos » .
De hortus, nom latin du jardin et gardinus issu du francique °gart ou °gardo « cloture » .

Dictionnaire Historique de la langue française
Le Robert

Intéressant ce que rapporte l’article du Dictionnaire culturel en langue française :

Que le jardin soit réel, ou mythique comme celui des Hespérides, créé ou infléchi par la main de l’homme, tel le jardin anglais ou à la française, qu’il soit de plaisance, d’agrément ou utilitaire, il est dans l’imaginaire une représentation du paradis céleste et le symbole du paradis perdu — peuplé d’animaux et de végétaux — que Dieu créa pour les premiers hommes […]

C’est l’idée de clôture qui apparaît dans le mot avestique [langue iranienne ancienne] qui a donné paradis, paradisio, paradise… […] On retrouve cette idée d’enceinte (cf. les dénominations régionales de clos et enclos, en français) dans les dénominations du jardin de la plupart des langues indo-européennes […]

Alain Rey avec Marie-Josée Brochard
Dictionnaire culturel en langue française

Un jardin comme enclos, un jardin comme abri, refuge… Ah… Je n’associais pas jardin et enceinte. D’ailleurs je n’ai pas délimité l’espace de mon petit bout de jardin. Il s’agit d’une zone paillée informe en bord de pelouse depuis… 2014, date à laquelle l’idée a germée : Ce sera un jardin extraordinaire ai-je même annoncé, avant de rendre compte de mes débuts et déboires quelques mois plus tard ici.

Bref, arrivée à ce point, je ne peux que constater que je ne suis pas plus avancée à la fin qu’au début, si ce n’est qu’entre les deux j’ai tondu. C’est déjà ça.

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s