Le mot du jour : hasard

Il y en a qui disent que le hasard n’existe pas. N’empêche, le mot existe bel et bien. Il s’agit d’un emprunt à l’arabe az-zahr (avec un circonflexe à l’envers sur les a) « dé, jeu de dé », par l’intermédiaire de l’espagnol azar. L’origine du mot arabe est controversée, explique le Dictionnaire culturel en langue française : « soit de yasara “jouer aux dés” , soit de zhar “fleur” ; cf. espagnol azahar “fleur d’oranger”, les dés ayant porté une fleur sur une face. » L’article de Julie Giovacchini sur le sentiment du hasard est très intéressant. Extraits :

« Le hasard est fou, parce qu’il est, comme les personnages de Lewis Carroll, avant tout joueur. »

« La cause essentielle du hasard réside dans une agitation, un mouvement ; seule l’immobilité d’un équilibre stable pourrait empêcher sa manifestation, en réduisant à néant toute possibilité de changement. »

Julie Giovacchini
Dictionnaire culturel en langue française, p.1563

Remarque : où trouver l’immobilité d’un équilibre stable ailleurs que dans la mort ? Le hasard va de paire avec la vie pour qui échappe au point de vue rationnel ou religieux. En effet, Julie Giovacchini, Docteur en philosophie et ingénieure de recherche au CNRS, explique dans son article que le hasard est un scandale rationnel et religieux. Scandale rationnel, car du point de vue scientifique pour lequel tout s’explique par des lois, voire se met en formules mathématiques, le hasard n’est rien d’autres que le nom donné à notre ignorance des causes. Scandale religieux, car de ce point de vue il y a le déterminisme de la volonté divine, le grand dessein. Evoquer le hasard, c’est avoir une conception sans but, indéterminée de la vie : mon histoire, je l’écris au jour le jour, elle n’est pas pré-écrite.

Par un heureux hasard, j’ai reçu avec l’histoire numéro 12 de La Grande Brocante une carte de tarot : l’étoile (avec deux i). « Une carte tirée au hasard spécialement pour [moi] » est-il écrit au dos. Mais est-ce par hasard que ce soit l’étoile ? Mon mental prêt à se lancer dans une interprétation aura tôt fait de décréter que non. Toutefois, je préfère dire que le hasard fait bien les choses. Parce que sans hasard, point de surprise, point d’inattendu, point de grain de folie. Parce que je trouve joyeuse l’indétermination et ennuyeux à mourir le déterminisme. Parce que je préfère l’univers d’Alice à l’univers rationnel.
Joyeux non-anniversaire à toutes celles et tous ceux qui ne sont pas né.es ce jour !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s