Le mot du jour : cœur

Ce matin, en choisissant une betterave, crue, ni trop petite, ni trop grosse, en vue d’une salade composée, j’ai remarqué qu’elle avait la forme d’un cœur. « L’organe central de l’appareil circulatoire » je veux dire, pas « la forme traditionnelle assez arbitraire évoquant culturellement le cœur humain par deux quarts de cercles accolés terminés en pointe vers le bas » . Mon esprit vagabond a pensé à l’expression « jolie comme un cœur » , ce qui m’a rappelé une interrogation de ma marraine au sujet de l’origine de cette expression : parce que ça n’a rien de beau un cœur. La seule indication que j’ai trouvée c’est dans mon Robert Historique : cette locution comparative est attestée fin XVIIIe siècle.

Quoi qu’il en soit, le cœur représente bien plus qu’un terme d’anatomie.

Voilà ce qu’en dit Alain Rey dans le premier paragraphe de l’article de près de quatre pages qu’il lui consacre dans le Dictionnaire culturel en langue française :

Comment un terme d’anatomie en vient-il à désigner, dans de nombreuses civilisations, le principe de la sensibilité affective, le siège des passions ou de la volonté ? Les différents usages du terme français et de ses équivalents posent la question de savoir si le progrès des connaissances biologiques et médicales a modifié l’emploi métaphorique de ce « cœur » , ou si une intuition non scientifique continue à gouverner notre conception du lieu où serait concentrée la personnalité de l’être humain. Le cœur n’est-il vraiment qu’un muscle (point de vue anatomique) ? Sûrement pas, dans la mesure où ses battements, perceptibles en divers points du corps, sont un signe essentiel : celui de la vie (point de vue physiologique, fonctionnel). […]

Alain Rey, Penser le cœur
Dictionnaire culturel en langue française

Le cœur avec son e dans l’o.

quor (vers 1050), quer (1080), cuer et coer en ancien français, puis cœur, est issu du latin cor, cordis (…) « organe central de la circulation sanguine » et, par un symbolisme culturel ailleurs assumé par le foie, « siège des émotions, des passions, de la pensée, de l’intelligence, de la mémoire et de la volonté » . Le mot se rattache, comme le grec Kardia, à une racine indoeuropéenne °k’erd– représentée dans l’ensemble des langues congénères : allemand Herz, anglais heart, russe sierdse, gallois craidd, védique h°rdáh.

Dictionnaire historique de la langue française
Le Robert

Le sens de « siège des sensations et émotions » a été attesté (vers 1050) un peu avant celui de « organe central de l’appareil circulatoire » (1080), précise le Dictionnaire culturel en langue française.

Ça fait beaucoup de citations tout ça et ce n’est pas terminé, parce que je ne résiste pas à recopier cette phrase de Voltaire, citée par le même dictionnaire, à propos de par cœur :

[…] on retient par cœur malgré soi et voilà pourquoi nous disons retenir par cœur, car ce qui touche le cœur se grave dans la mémoire.

Voltaire, Dictionnaire philosophique, article Art dramatique

L’idée de retenir malgré soi me plaît beaucoup. C’est tout le contraire de l’image du par cœur que je me représente, celle d’un travail laborieux de répétition pour que ça rentre dans la tête, qui me ferme le cœur et bloque tout apprentissage de ma part : impossible d’être touchée tellement je suis tendue et même raide.

La mémoire est affaire de sensations, de corps donc et pas de tête (de mental) : je retiens mieux par imprégnation que par acte volontaire, c’est-à-dire que je saurai mieux et pour plus longtemps une chanson apprise en atelier dans une ambiance studieuse mais non moins détendue, qu’une chanson que je m’astreindrais à travailler seule chez moi, comme un devoir. D’ailleurs, je n’arrive pas à m’astreindre. C’est le comme un devoir qui gâche. Il faut de la joie pour retenir par cœur. Normal, en énergétique chinoise, joie et cœur sont associés, dans l’élément feu.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s