Confidentiel*

1612_confidentielrose

Je voudrais simplement te dire
Que ton visage et ton sourire
Resteront près de moi
Sur mon chemin

Je n’en oublie pas tes colères
De ta révolte, j’suis héritière
Je suis fière de l’avoir
Dans les mains

Tout se transforme et rien n’se perd
Aujourd’hui je suis l’héritière
De ce qu’était mon père
Et toi ma mère

161207_confidentielelephant

Sans toi, je n’serais pas ce que j’suis
Et pour ça je te remercie
De m’avoir donné jour
En amour

Si le chemin n’est pas facile
Ça vaut l’coup d’en suivre le fil
D’avoir le cœur qui vibre
Être libre

Et il me reste cette lumière
Qui m’tiendra chaud dans mes hivers
Ce petit feu de toi
Qui s’éteint pas.

1612confidentielfleursroses

_______________________________

J’ai zappé la chronique de vendredi dernier. Je croyais que j’avais jusqu’au mardi suivant. J’y ai réfléchi en début de week-end : j’avais le choix entre une histoire de pneus sans importance et un jeu oulipien sur le texte d’une chanson. Et puis il y a eu le coup de fil en fin de matinée, dimanche, au boulot…  Au boulot, parce que j’étais injoignable sur mon portable, en mode silencieux, dans mon sac, au vestiaire.

*D’après Confidentiel de Jean-Jacques Goldman